Sage comme une image

Mots-clefs

,

Je suis sage comme une image
Sage comme une image
Brillante à la page….

Que de souvenirs me viennent à l’esprit à l’évocation du mot  » Image ».

Le mot image évoque pour moi, sagesse, travail, discipline, loisirs, communions aussi….

Lorsque j’étais petite, à l’école primaire, je me souviens que nous avions droit à une image si nous avions bien travaillé. Je ne me souviens plus trop du fonctionnement exact pour obtenir l’image ni tous les combien nous y avions droit cela remonte assez loin dans le temps. Mine de rien Mamzelle Liberty n’est pas si jeune que çà . Et depuis cette époque là de l’eau a coulé sous les ponts.

Je ne sais pas si cela s’est fait pour vous à votre époque, dans votre école ou si cela s’est fait seulement par chez moi. Quoique je ne sais pas trop si mes cousins et cousines en avaient aussi, j’étais dans le privé, put être étais ce différent.

Ce que je sais c’est que cela nous motivait pour travailler studieusement et apprendre nos leçons.

Autre souvenir, indémodable je pense. J’en entends encore parler et j’en ai vu faisant affluer des souvenirs de ma mémoire. Les albums Panini, on achetait enfin plutôt on demandait à nos parents de nous acheter des sachets d’images pour remplir notre album. Les miens à l’époque étaient ceux de nos dessins animés préférés, j’ai nommé les Candy, les capitaine Flam, les Albator….

Je me souviens que lorsque ma grand mère venait en vacances chez nous, lorsque nous allions au bureau de tabac, elle n’hésitait pas à nous en acheter à moi et ma sœur. Et le nombre de fois où nous rallions car nous avions déjà les images .

Ah là , là, quelle ruine ces enfants….

J’ai aussi le souvenir de ce images que l’on offre lors des communions privées, des communions solennelles et des confirmations. Je me souviens avoir participé à leurs préparations en marquant au dos de chacune d’elles le nom, la date et le lieu si mes souvenirs sont bons. Il fallait s’appliquer car il n’y avait pas droit à l’erreur. Une image que nous offrions aux invités avec quelques dragées pour qu’ils en gardent un souvenir. En échange, l’enfant recevait une petite pièce.

Il est même arrivé que nous échangions aussi des images entre enfants.

Voilà ma modeste participation au « Défi du jeudi » chez Sysy in the city et Macyma.

Publicités